La plume dorée

Forum d'écriture entre amis... tout simplement
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les Trois Frères

Aller en bas 
AuteurMessage
Gabriel
Lecteur


Nombre de messages : 62
Localisation : Saiinte-Julie
Date d'inscription : 15/07/2005

MessageSujet: Les Trois Frères   Ven 29 Juil - 0:16

Dans les plaines désertiques de Chine vivait la famille Louang. Depuis des années, les Louang n’avaient pu d’eau à boire et ils devaient percer le cou de leur cheval afin de boire leur sang. La famille comptait trois fils Muraki l’aîné, Molkar et Nirra le cadet. Un soir, les trois frères allèrent voir leur père et Uraki dit :

-Père vénéré, moi et mes frères avons décidés d’aller chercher dans les royaumes une solution à nos problèmes.

-Bien, dit le père, je vous donnerez à chacun une pièce d’or servez vous en avec sagesse car elles sont les dernières qui nous reste à moi et à votre mère. Partez maintenant et revenez nous avec honneur mais je vous prévient si vous ne trouvez pas, ne revenez pas.

Les trois fils partirent ensemble pour le royaume de Nhou. Ils voyagèrent trois nuits avant d’arriver dans le royaume. Arriver au porte de la cité, un garde prit la parole :

-Pour passez cette porte, vous devrez verser un tribut d’une pièces d’or chacun.

Les trois frères se regardèrent et l’aîné décida qu’il partirait vers un autre royaumes en compagnie du cadet, Molkar lui paya le tribut et rentra dans la cité. Molkar chercha
pendant trois cycle de Chauntéa le divin globe blanc qui éclairait les nuits, ne trouvant rien, il voulu rentrer chez lui mais se souvenant des paroles du père il se jeta dans le ravin bordant les terres de leur père. Les deux autres frères eux venaient d’atteindre le royaume de Krilllhag, arriver au porte , un garde leur dit :

-Pour passez cette porte vous devrez répondre à une énigme si vous avez tort vous devrez donner tous votre or.

L’aînée décida de continuer son chemin et le cadet dit :

-Je suis le plus intelligent, personne n’a jamais réussi à me poser une question dont je ne connais la réponse.

-Alors voici,
Krigal est un empereur
Krigal meure
Son peuple décide de l’enterrer dans un cercueil de cuivre
Pourquoi?

-Et bien c’est parce qu’ils n’avaient pas l’ivoire et l’argent donc sont fait les cercueils des empereurs.

-Non vous avez tort, maintenant donnez moi votre or et retournez d’où vous venez.

Désespéré, le cadet retourna chez lui et comme son frère avant lui, il se souvint des paroles de leur père, il décida de ce jeter dans le lac bordant les terres de leur père.

Muraki le dernier des trois frères décida de se rendre au sommet du mont Yhkrilaie pour allez chercher conseil auprès de Noulir la déesse bienfaisante. Il grimpa pendant trois nuits et rendu au milieu du mont il vit une vieille femme qui pleurait, s’approchant tranquillement d’elle, il lui dit :

-Pourquoi pleurer vous dame?

-Parce que j’ai besoin d’une pièces d’or pour aller chercher une plante d’Unallio pour ma fille qui est malade.

L’aîné savait très bien qu’il aurait besoin de cette pièce d’or pour passez le gardien du sommet et parler avec la déesse mais son cœur lui dit qu’il devait aider ceux qui souffrait alors il donna sa pièce d’or à la vieille dame et redescendu la montagne. Rendu au bas de la montagne, il vit une femme magnifiques au habit de soie qui le regardait, elle lui dit d’une voix qui n’était pas celle qu’aurait du avoir un corps si petit et si fragile :

-Soit béni Uraki, même en sachant que tu n’avais pas les moyens d’aider la dame, tu la aider, alors je te dirai ceci : Voilà ma fille Dormilla elle sera tienne pour l’éternité car tu est maintenant Uraki le dieu des Justes et ton règne sur le monde prendra fin quand la justice quittera ce monde maintenant va dans ton royaume céleste et soit juste.

Uraki disparut dans les cieux et depuis ce jour, le grand fleuve Nirra coule sur les terres de Chine et les terres sont fertiles sur le domaine de Molkar mais le Dieu des Justes à depuis longtemps fini sont règne car qui peut dire en ce monde que les choses justes existent encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les Trois Frères
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joute de la seigneurie des trois rivières 2008 - 22/23 mars
» Le canard à trois pattes (numéro 1)
» Les trois royaumes de Corée
» Halle de Lectoure : Une roulotte, deux roulottes, trois...
» connection impossible (trois vert, un nez vert et orange)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La plume dorée :: Catégorie Française :: Court récit-
Sauter vers: